Zoom sur les appareils # 2: le GTS

On pourrait en le voyant imaginer que l’appareil GTS (que l’on peut utiliser dans un studio pilates, dans des centres de fitness traditionels, ou encore dans certains centres de rééducation) est le cousin du réformer, de par sa longueur, sa plate forme qui ressemble à un lit, son système de poulies et de sangles qui au premier coup d’oeil quand on le voit pour la première fois nous rappellent comme une “variante” du réformer. Qu’en est-il en réalité? C’est ce que je tenterai d’expliquer dans cet article.

1) Qu’est-ce que le GTS et quel en est le principe?

Lorsque j’ai reçu le GTS au studio Vita’Naturel, que je l’ai présenté à mes pratiquantes de pilates beaucoup ont souri, car le nom des appareils a quelque chose de surréaliste, et leur nom avec de l’imagination nous transporterait presque dans un univers de science fiction. Et je le comprends entièrement!

G.T.S est l’abréviation de Gravity Training System ce qui si on le traduit signifie: “système d’entraînement par la gravité”. Cela vous donne déjà quelques indices pour en comprendre le sens.

En effet, l’appareil GTS utilise la résistance du poids du corps par la gravité pour muscler en profondeur tous les muscles du corps, que ce soient les muscles profonds, tels que les muscles de la posture ou les muscles plus superficiels, tels que les muscles du mouvement.

Comment fonctionne le G.T.S ?

GTS-studio-Vita-Naturel

Le G.T.S est caractérisé par une grande tour verticale qui permet d’incliner le plan de travail. Dans le modèle que j’utilise au studio Vita’ Naturel, il y a 22 niveaux d’inclinaison possible. Sur les côtés, il y a des barres latérales en forme d’oreille sur lesquelles s’accrochent des poulies qui relient les câbles pour le travail des bras et du haut du corps.

Sur la photo, il y a une planche verticale qui sert au travail de pliométrie dont je parlerai un peu plus loin dans l’article. On peut fixer à la place de cette planche verticale différents accessoires, en fonction des exercices travaillés. De même qu’en haut du plateau incliné, on peut fixer un support pour les pieds qui est réglable et qui offre la possibilité de faire une grande variété d’exercices, que ce soit pour le dos ou pour les abdominaux. L’appareil peut se plier et être rangé ce qui est commode pour les petits espaces, (mais il pèse quand même 100kg ce qui n’est pas très simple à manipuler).

Le G.T.S a reçu 3 prix en 2004 pour l’appareil le plus innovant pour l’industrie du sport et de la santé.

Le G.T.S utilise donc le poids du corps et la gravité pour renforcer les muscles, grâce au degré d’inclinaison de son plan. Plus il sera incliné, plus l’effet de la gravité sera important et donc le poids du corps plus difficile à déplacer. Ainsi, le travail musculaire se fait sans charge (contrairement aux appareils de musculation qui utilisent des poids) et sans ressorts (contrairement au réformer).

Le G.T.S permet d’effectuer des exercices de pilates, de renforcement musculaire, du cardio et de la pliométrie (voir plus loin dans l’article).

Quels sont les avantages à s’entraîner sur le G.T.S ?

Le G.T.S n’étant pas un appareil propre à la méthode pilates, vous pourriez me demander pourquoi l’utiliser dans un studio pilates ?

Pour ma part j’ai rapidement été séduite par cet appareil, compte tenu des multiples bienfaits qu’il exerce tant sur la musculature, que sur la souplesse, que sur la posture! Et dans la méthode pilates, un des premiers objectifs est de travailler la posture; donc je le trouve très utile dans un studio pilates qui utilise du matériel.

Le travail sur le G.T.S offre une possibilité de plus de 200 exercices, le travail musculaire y est complet, car de nombreux groupes musculaires travaillent ensemble.

Le G.T.S induit pour le corps des efforts de proprioception et le renforcement des muscles stabilisateurs. Le corps s’exerce dans différents plans de l’espace; chaque exercice offre ainsi une gamme très variée de mouvements.

Souplesse, force, coordination motrice sont développées durant les exercices. Le développement de la musculature se fait de façon harmonieuse, les muscles posturaux sont activés grâce à un gainage profond. Le travail sur le G.T.S est fortement bien adapté à un travail de rééducation du dos; d’ailleurs il a d’abord été mis au point aux USA dans des centres de rééducation fonctionnelle.

renforcement des abdominaux profonds.

Les avantages à travailler sur le G.T.S répondent à différents objectifs; tout d’abord il permet un entraînement traditionnel en développant le renforcement musculaire et l’endurance. Ensuite dans les studios pilates, il répond aux objectifs de concentration, de contrôle postural, de coordination. Enfin, il offre (tout comme le réformer) la possibilité de travailler la pliométrie c’est à dire que l’on développe à la fois la force et la vitesse musculaire. J’y reviendrai un peu plus loin. Et ceci est très intéressant pour le public sportif.

On peut dire que le G.T.S touche à la fois la santé et la remise en forme. En cas d’hypertrophie musculaire (lorsque les muscles sont anormalement faibles), il aide à reconstituer et à tonifier le muscle. Il aide également à l’amincissement tout en améliorant les performances sportives.

Il s’adapte à tout public, jusqu’aux séniors quelque soit la forme physique et le niveau de pratique. Du débutant au sportif confirmé, chacun peut y trouver un intérêt qui réponde à ses besoins physiques et physiologiques, ainsi qu’à ses attentes.

Exercice de l’hélicoptère du pilates

2) Stabilité et gravité

Le G.T.S utilise la gravité comme principe pour produire une résistance lors des exercices.

Ainsi, sur le G.T.S, le poids du corps est proportionnel à l’inclinaison du plateau. Le travail sera d’autant plus intense que le plan sera incliné.

La posture et la stabilité lors du mouvement, dépendent de la conscience que nous avons de notre centre de gravité. (c’est ce que l’on appelle la proprioception, ou la représentation mentale du corps dans l’espace qui utilise des informations extérieures, tels qu’un appui, un repère visuel).

Notre centre de gravité se déplace donc lors d’un mouvement et lorsque nous en avons conscience, nous parvenons à maintenir un placement juste ainsi qu’un bon équilibre. Avez-vous déjà fait l’expérience dans un bus, lorsque voue êtes debout , que le bus freine brusquement, d’être déséquilibré sur vos appuis?

C’est grâce à notre système musculaire et à notre système nerveux que nous pouvons interagir avec la gravité et nous “récupérer” lors d’un déséquilibre comme dans l’exemple du bus que je viens de citer. Donc lors des entraînements, il est primordial de stimuler la proprioception pour entraîner nos muscles à maintenir la stabilité, un des autres atouts du G.T.S de développer notre proprioception.

3) Entraînement fonctionnel et pliométrie:

L’entraînement fonctionnel sur le G.T.S:

L’entraînement sur le G.T.S, permet aux muscles et aux articulations d’optimiser leur efficacité lors d’un mouvement. Il ne s’attache pas à renforcer un muscle ou un groupe musculaire de façon isolée mais il vise principalement d’améliorer le mouvement global et le fonctionnement du corps en général.

Le corps développe ainsi un ensemble de capacités qui lui permettent de fonctionner au mieux au quotidien. C’est ce que l’on appelle l’entraînement fonctionnel. L’un des résultats sera par exemple de déplacer une charge plus aisément sans se blesser, de courir après un bus sans trop d’essoufflement…

L’une des particularités du G.T.S qui permet l’entraînement fonctionnel, est son système de poulies qu offre une opportunité d’exercices sans limite de force ni d’angle. Ces angles de force peuvent donc imiter les mouvements spécifiques de votre activité quotidienne.

En modifiant la résistance par l’inclinaison du plateau, cela permet de construire une progression adéquate aux besoins de chaque personne.

Travail du haut du corps

Le travail pliométrique sur le G.T.S

Les exercices de pliométrie de manière générale sont des exercices visant à renforcer la tonicité musculaire et dont le résultat immédiat sur le muscle sera l’augmentation de sa puissance et de son explosivité. Ce sera par exemple des exercices courts, rapides, de forte intensité tels qu’un sprint ou bien des sauts sans élan.

Les enchaînements rapides de mouvement ont pour effet l’augmentation de la vitesse et la force élastique du muscle. L’effet cumulé de tous ces paramètres augmente la puissance musculaire.

Le travail pliométrique est basé sur des rebonds (sauts). Ceci concerne aussi bien le haut du corps que le bas du corps. C’est une forme d’entraînement très prisée dans de nombreuses disciplines sportives, telles que l’athlétisme, la gymnastique, le foot ou encore le basket.

Les exercices de pliométrie sur le G.T.S de type “jump”, ont l’avantage de se faire à la fois allongé et contre la gravité avec le poids du corps donc sans charge, ce qui est la meilleure façon de travailler la force explosive d’un muscle.

Le G.T.S permet ainsi aux personnes souffrant de pathologies telles que des discopathies ou des hernies discales de travailler en pliométrie tout en protégeant leur dos, car en position allongée, on évite l’écrasement des disques intervertébraux.

Pliométrie sur le G.T.S

Lors des rebonds, les abdominaux sont gainés, le placement doit être aligné, les appuis solides.

Pour bénéficier de l’effet de rebond, il ne doit pas y avoir de temps d’arrêt entre les sauts.

Voici d’autres effets bénéfiques du travail de pliométrie sur le corps:

  • il permet de gagner en agilité, ce qui est un avantage dans la vie quotidienne. Si je reprends l’exemple du bus avec suffisamment d’agilité, vous arriverez à vous accrocher assez tôt à une rampe pour ne pas tomber.
  • il améliore aussi la proprioception ( la représentation mentale du corps dans l’espace).
  • l’entraînement pliométrique étant considéré comme un entraînement cardiotonique, on peut dire que la condition cardiovasculaire s’améliore aussi; la fréquence cardiaque augmente.

4) G.T.S ou réformer?

Les points communs:

Comme vous avez pu le constater à travers les 2 articles, l’un sur le réformer et celui-ci sur le G.T.S, l’organisation générale est similaire; dans chacun des 2 appareils on retrouve un plateau coulissant, un système de sangles, le déplacement dans l’espace lors des mouvements.

De nombreux exercices communs sont réalisables sur chaque appareil.

Les différences

Voici un bref résumé des principales différences;

Le G.T.S utilise la gravité et le poids du corps comme résistance, le réformer utilise les ressorts.

Le réformer ne permet la réalisation d’exercices qu’à partir d’une surface horizontale, le G.T.S quant à lui est inclinable. Il offre une plus grande possibilité d’exercices dans tous les plans de l’espace.

Mon avis personnel

Dans un studio pilates les 2 appareils sont complémentaires.

Le réformer peut être plus sécurisant lorsqu’on débute; on est comme sur le sol. Le plateau est plus large que celui du G.T.S et plus stable.

Le G.T.S offre une possibilité de mouvements qui me semblent d’un niveau supérieur dans la difficulté d’exécution, car le renforcement musculaire y est plus intense et lorsque le plateau est horizontal, il n’y a presque plus de résistance les exercices d’équilibre sont alors plus difficiles.

Sur le G.T.S, le contrôle postural est permanent du fait de la gravité comme moyen de résistance.

Pour ma part, ma préférence pencherait du côté du G.T.S, car il permet de sortir du cadre parfois “académique” des exercices de pilates, car il offre une plus grande variété de mouvements.

Toutefois, je pense que s’entraîner sur les 2 appareils apporte un plus sur l’ensemble du corps de par la variété de positions et de difficultés que l’on peut trouver au cours d’un entraînement.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    10
    Partages
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.